L’usage du gazon synthétique ne se limite pas aux terrasses ou aux stades. Vert en toutes saisons et facile à entretenir, il est une alternative viable au gazon végétal pour le jardin.

Durable de longues années et sans tonte, il sera rentable sur le long terme. A une seule condition : faire le choix de la qualité.

Guide du gazon synthétique

Avant toute chose, c’est quoi le gazon synthétique ?

Commençons par une banalité : les gazons synthétiques ne sont ni naturels ni vivants. Ils sont composés d’un assemblage plus ou moins complexe de plastiques. 

Un gazon en plastiques

C’est justement la composition et la technicité de ces fibres plastiques qui vont déterminer la qualité d’une herbe artificielle. Le gazon artificiel est principalement fabriqué à partir de matériaux synthétiques tels que :

  • Le polyéthylène (le PE des bouteilles d’eau). 
  • Le polypropylène (le PP des barquettes alimentaires).
  • Le polyamide (utilisé en tant que tissu technique). 

En Europe, la production est soumise à des règles strictes, nous évoquerons le sujet de la sécurité plus loin.

La qualité, rien que la qualité

Tout est question de qualité, ce qui concerne à la fois l’aspect et la durée de vie.

L’objet de ce guide d’achat est de vous aider à choisir un bon produit. Si vous cherchez du pas cher, je vous conseille d’aller acheter du premier prix chez Gifi ou Brico Dépôt.

Un gazon artificiel de qualité doit répondre à ces quatre exigences :

  1. Durable sur une à deux décénnies sans perte de couleur.
  2. Robuste au piétinement et aux caprices du climat (intempéries, froid, fortes chaleurs, soleil direct).
  3. Nécessite peu d’entretien.
  4. Associer réalisme et aspect naturel.

8 critères de comparaison et de choix pour votre gazon synthétique

Après avoir pris connaissance de ces 8 critères, vous n’aurez plus aucun doute au moment de choisir votre référence de pelouse artificielle à poser dans votre intérieur ou vos extérieurs. 

  1. Usages
  2. Sécurité
  3. Densité et épaisseur
  4. Perméabilité
  5. Résistance à la chaleur et aux UV
  6. Résistance au passage
  7. Dimensions des rouleaux et plaques
  8. Garantie fabricant

1 – Pour qui ? Pour quels usages ?

Le lieu de la pose et de l’installation aura une influence directe sur le choix du type de gazon artificiel.

Terrasse et balcon

Le gazon synthétique est la seule possibilité d’habiller de verdure un balcon, une terrasse ou un toit-terrasse (roof-top). Ces surfaces extérieures doivent être solides (dalles de béton ou de ciment). Dans ces conditions, l’artificiel sera un revêtement de sol alternatif au parquet ou à un dallage de carrelage. 

Pour ce type d’application, l’on peut s’approcher de la moquette ou jouer la carte du réalisme. Il est également possible d’opter pour une couleur vive : un rose, un orange, un rouge, un bleu, un turquoise ! Ou pourquoi pas un gris si le cœur vous en dit.

A retenir : Optez pour un gazon artificiel résistant au piétinement et à la chaleur (qui s’accumule, par temps chaud, dans la dalle et le plastique). Lors de la pose, veillez à ce que les rouleaux d’herbe synthétique n’empêchent pas le drainage des eaux de pluie..

Jardins et cours

Pour un projet d’espace vert privé ou public, la cour de votre maison ou un petit jardin de ville. Ce que l’on demande à un gazon synthétique, dans ces cas de figure, sera d’avoir une esthétique qui s’approche le plus d’un végétal naturel. Il devra en avoir la forme, l’aspect, le toucher jusqu’à s’approcher du trompe-l’œil.

A retenir : Attention à l’épaisseur, à l’esthétique (mélanges de couleurs), à la mémoire de forme et à la densité. Autant de paramètres qui garantissent l’effet plus vrai que nature.

Aménagement intérieur

Le gazon synthétique en intérieur recouvre des usages très disparates. Un particulier pourra avoir l’idée d’en faire une décoration de pièce de maison ou d’appartement en lieu et place d’une moquette. Le professionnel habillera un bureau, une boutique, un restaurant voire le patio d’un hôtel. 

Sur un stand de salon événementiel, foire expo ou tout simplement un espace d’accueil public, l’usage sera encore différent. Là encore, pas besoin de se cantonner au vert. Toutes les audaces chromatiques sont possibles !

A retenir : La question des UV et de la chaleur n’a pas d’importance. Celle de la résistance au passage en aura davantage, de même que la résistance au feu en cas d’utilisation en intérieur ou en événementiel.

Autour d’une piscine

Le faux gazon est populaire sur le pourtour ou les bords d’une piscine installée au sol ou hors-sol. Cette alternative au dallage résistera aux projections d’eau qui pourront détremper une pelouse naturelle ou la brûler à cause des traitement chlorés.

C’est aussi un moyen de ne pas ramener de brins d’herbe, de cailloux ou de terre dans l’eau de la piscine à cause des multiples allées et venues. 

A retenir : Veillez à choisir un traitement anti-chlore résistant à l’eau de piscine et autres types de produits chimiques (chlore, white spirit…).

Sport

L’installation de gazon artificiel ne se limite pas aux terrains de football, en intérieurs comme en extérieurs. Il se prête également à un terrain de golf (ou mini-golf), cela va de soi, mais aussi aux courts de tennis, ce qui est un usage moins connu du grand public. 

A retenir : Il s’agit de matériaux très techniques, dont la fabrication est encadrée par des homologations types FFF ou FFT en fonction des sports concernés.

2 – Un gazon inoffensif sur le plan de la santé

Avant d’aborder les questions purement esthétiques, je tiens à m’attarder sur le sujet de la nocivité. Les terrains de football synthétiques sont suspectés d’être toxiques à cause des billes de caoutchouc qui recouvrent leur surface.

Soyons clair : le gazon synthétique à usage résidentiel n’est en rien concerné par cette polémique

Une réglementation européenne (le règlement REACH) impose des tests aux fabricants. Les fibres synthétiques qui composent les gazons artificiels fabriqués en Europe ne doivent contenir ni métaux lourds, ni produits toxiques, ni aucune substance chimique polluante pour l’environnement ou nocive pour la santé humaine. 

Un gazon synthétique fabriqué au sein d’une usine européenne est obligatoirement soumis à la norme REACH.

3 – La densité et l’épaisseur 

Nous entrons ici dans le vif du sujet. La densité et la longueur des fibres sont un bon indicateur de la qualité d’un gazon artificiel. Plus les fibres sont longues et denses, plus l’aspect sera naturel, offrant une sensation de toucher agréablement doux. 

La longueur des brins

Chaque longueur correspond à un usage et à un niveau de réalisme.

  • De 6mm à 20 mm : les brins courts donnent l’effet d’une moquette ou d’un gazon tondu de frais. 
  • A partir de 25 mm : à cette taille moyenne, l’herbe synthétique commence à acquérir suffisamment de douceur pour marcher dessus les pieds nus.
  • Au-delà de 35 mm : la fausse herbe commence à rendre un vrai sentiment de réalisme avec des brins longs. A ce niveau  de qualité, le choix de la longueur sera avant tout un critère esthétique et financier.

La densité

Les fibres de gazons synthétiques sont étroitement tuftées (piquées) sur leur support de pose. Le niveau de densité au centimètre carré se calcule selon le comptage des points de suture. 

Il vous faudra donc comparer le nombre de points (ou de touffes) au cm2, ce qui n’est jamais évident puisque les fabricants se contentent de mentions du style densité moyenne ou supérieure.

Le poids du gazon synthétique dépend à la fois de la densité et de la hauteur des brins.

Le nombre de couleurs

Les fabricants de gazons synthétiques peuvent mélanger plusieurs couleurs de brins afin d’obtenir un résultat aussi réaliste qu’un mélange de graminées. Les produits hauts-de-gamme iront jusqu’à cinq couleurs de brins différentes (mélanges de verts et de beige pour éviter l’effet trop flashy).

Au-delà des couleurs, un aspect mat (non-brillant) participera au réalisme, de même qu’une variété de formes imitant les caractéristiques des brins d’herbes naturels (formes plates, courbées, frisotées, tordues en zig-zag…).

L’épaisseur

La hauteur du tapis est un critère de classement important et largement mis en avant dans les gammes des fabricants. Si vous avez lu le paragraphe dédié à la densité, vous comprendrez qu’un gazon très épais pourra être de mauvaise qualité et qu’un autre produit plus court pourra avoir un rendu très satisfaisant.

L’épaisseur donnera surtout un gazon plus ou moins doux et confortable. Il ne faudra pas s’arrêter à cette seule donnée technique, hormis pour les références d’extérieurs qui devront mesurer au minimum 25 millimètres d’épaisseur.

En conclusion, ce n’est pas simple et c’est ce qui explique le grand nombre de références sur le marché. Les fabricants disposent de nombreux leviers sur lesquels jouer afin d’obtenir l’effet voulu.

4 – La perméabilité à l’eau de pluie

Les précipitations, parfois importantes et violentes dans certaines régions de France, doivent s’écouler rapidement et sans entrave à travers le gazon synthétique. 

Un critère d’autant plus important si vous souhaitez équiper un balcon ou un toit-terrasse. Lorsqu’il pleut, des flaques d’eau ne doivent surtout pas se former sur le gazon artificiel, même dans un jardin. 

La bonne perméabilité d’un revêtement synthétique d’extérieur se détermine selon un critère de capacité d’infiltration régi par la norme EN 12616 (drainage correspondant à un minimum de 250 mm de précipitation à l’heure).

5 – Résistance à la chaleur et aux UV

La technicité des nouvelles générations de fibres d’herbes synthétiques a permis de résoudre le problème de “gazon qui chauffe” en été.

Concernant l’exposition au soleil et les éventuels problèmes de décoloration, une pelouse artificielle bénéficiant d’un traitement anti-UV ne s’efface pas et garde sa couleur verte à travers les années. La norme DIN 54004 certifie la bonne tenue des couleurs face aux UV.  

6 – Résistance au passage

La qualité globale du gazon, que l’on juge par l’association de longueur/densité, donnera une résistance plus ou moins forte au piétinement.

Aussi, la résilience des fibres correspond au fait de résister à l’écrasement et de retrouver sa forme après l’écrasement. Cette mémoire de forme est plus élevée dans le polyéthylène que le polyuréthane.

7 – Les dimensions

Le gazon artificiel est commercialisé, stocké et livré sous deux principaux types de conditionnements : en rouleau ou en plaque.

Les dimensions de ces bandes varient fortement d’un producteur à un autre et peuvent recouvrir plusieurs mètres carrés. La dimension conditionne fortement la pose, en particulier la longueur. Certains marchands proposent justement du sur-mesure à la découpe.

8 – Garantie fabricant

De nombreux fabricants et revendeurs s’engagent sur une garantie de 10 à 15 ans. La durée de vie annoncée, quant à elle, va de 20 à 25 ans. 

Avantages et inconvénients du gazon synthétique

Le gazon artificiel est fabriqué à partir de matériaux synthétiques, plus particulièrement d’un assemblage de plastiques. Il se présente sous forme de rouleaux de faux gazon et ne se cantonne pas aux balcons des appartements. Nous l’avons vu, il se pose tout aussi bien à l’extérieur dans le jardin d’une résidence.

Si vous faites le choix de la qualité, en étant particulièrement attentif à la densité du  maillage des fibres, vous trouverez de la pelouse synthétique dont l’aspect s’approche du naturel d’un gazon en rouleau ou d’un semis.

Les principaux avantages du gazon artificiel sont le faible entretien et l’esthétique

Entretien limité

Une pelouse synthétique nécessite relativement peu d’entretien. Le gazon synthétique ne risque pas de pousser. C’est donc le choix idéal si vous êtes allergiques à l’idée de tondre, de tailler les bordures de scarifier ou de fertiliser. Pas d’arrosage ni de mauvaises herbes à arracher. Enfin, l’absence de tonte est d’ailleurs l’un des principaux arguments en faveur de ce type de produit.

Résistance aux nuisibles

Vous pouvez également dire adieu aux insectes, fourmis et autres petites bêtes qui iront chercher refuge chez le voisin. Par ailleurs, les taupes éviteront de s’aventurer sous la surface de géotextile où elles ne trouveront pas de quoi se nourrir (vers de terre, larves…). Le gazon synthétique, dans des conditions normales, se nettoie au balai. Rien de plus simple. 

Résistance aux agressions

La robustesse est la principale qualité des herbes synthétiques. Le jardin résistera bien mieux qu’une pelouse naturelle aux jeux des enfants (dérapages à vélo, parties de football, jeu de raquettes…).

En outre, les conditions météorologiques extrêmes, le plein soleil à l’été, les pluies automnales, la neige et le gel n’endommagent pas une pelouse artificielle de qualité. 

Vert en toute saison, été comme hiver

Visuellement, une belle pelouse synthétique de très bonne qualité est presque impossible à distinguer du vrai gazon végétal. C’est ce qui le rend attrayant, avec sa belle couleur qui reste parfaitement verte, même au cœur de l’hiver. 

Pas de mauvaise surprise

Ce que vous achetez correspond à ce qui sera posé au jardin. Avec un semis, il y a toujours le risque de la pelouse qui jaunit, fait des trous et se dégrade avec le temps. 

En outre, vous aurez un choix assez vaste de couleurs, de nuances, d’effets et de matières. Le plus dur, finalement, reste de trouver l’aspect souhaité

Les inconvénients d’un gazon artificiel

Le synthétique nécessite tout de même un minimum d’entretien

C’est un inconvénient mineur qu’il ne faut pas sous-estimer : entretien limité ne veut pas dire absence d’entretien ! Selon le lieu de pose et l’emplacement, la pelouse est susceptible de se salir sur le long terme. La poussière, la végétation (feuilles, branches, pollens…), la pollution de la ville peuvent encrasser la surface des fibres synthétiques. 

En plus d’un coup de balai régulier, un nettoyage poussé peut donc s’avérer nécessaire, avec un aspirateur et au moyen de produits de nettoyage spécifiques.

L’aspect naturel a ses limites

Un gazon synthétique reste de l’artificiel, du faux. Il n’aura jamais exactement la même texture que de la vraie herbe, ni la même odeur. 

Toutefois, si vous ne faites pas le choix du “pas cher”, vous trouverez des références de pelouses synthétiques qui ressemblent à s’y méprendre à du naturel.

Enfin, quelques conseils dans votre choix

Les bains

La production des brins d’herbe synthétiques s’apparente à celle du papier peint. Chaque bain (batch) est unique et possède sa teinte propre. Il convient donc de commander la quantité nécessaire en une seule fois afin de ne pas se retrouver avec des nuances de couleurs légèrement différentes sur une seule et même référence.

Les échantillons

Comme pour un choix de parquet ou de carrelage, rien ne vaut les échantillons de manière à voir et toucher avant de commander.

La pose de gazon synthétique

Pas besoin de tondeuse ou d’outils de jardinage pour entretenir un gazon synthétique. Mais la pose de la pelouse nécessitera un certain nombre d’outils et d’accessoires au moment de poser : cutter destiné à la découpe, agrafes et scotch double-face pour fixer le géotextile et lui conférer une résistance à l’arrachement

Quel est le meilleur gazon synthétique ? 

Répétons-le une dernière fois : faites le choix de la qualité

Pour être sûr de bien me faire comprendre, le gazon synthétique peut aussi bien ressembler à une mauvaise moquette en plastique qu’à un vrai gazon bien nourri aux engrais.

Il n’y a donc que le haut de gamme de fabrication européenne qui vous donnera la satisfaction du plus vrai que vrai.