Si vous êtes ici, c’est que vous êtes encore en pleine réflexion ou en pleine préparation de votre grand projet de jardinage de l’année : la pose de gazon naturel en rouleau.

Je pars donc du principe que vous avez lu mon guide du gazon de placage. Je n’ai donc pas besoin de réexpliquer à quoi ressemble un rouleau de gazon naturel prêt-à-poser 🙂

Ce tutoriel suit les trois grandes étapes de la pose des plaques de gazon :

  1. Préparez le sol quelques jours avant la réception des rouleaux.
  2. Déroulez le gazon sur votre terrain dans les 24 heures suivant la réception des rouleaux.
  3. Suivez quelques conseils d’entretien durant l’année qui suit la pose.

Ces trois étapes sont détaillées plus bas…

Mais avant de commencer, répondons à quelques questions de débutants

Poser des rouleaux de gazon, est-ce facile ?

Oui, à condition de ne sauter aucune étape et d’être consciencieux. 

Sur le plan du conseil, n’oubliez pas que les producteurs finiront volontiers des indications et des recommandations. Ces préconisations varieront en fonction des semences cultivées (ex : Ray-Grass anglais), de la région (en particulier sur le pourtour méditerranéen) et de la météo du moment de la pose.

Quel matériel de jardinage est nécessaire ?

Quatre types de matériel seront nécessaires au moment de préparer le terrain et poser les plaques de pelouse : quelques outils de jardinage, de quoi arroser et des protections de genoux.

Les outils de jardin

Travailler la terre réclame des outils classiques tels que bêche, râteau, griffe. Eventuellement un motoculteur capable de labourer votre terrain plus rapidement. Un couteau de cuisine à dent complétera cet attirail afin de couper les rouleaux.

Le rouleau à gazon

Cet outil de jardin tasse le sol après le labour et après la pose des plaques.

Les genouillères d’électricien

Un “plus” non négligeable, car vous passerez de longs moments à genoux sur le sol lors de la pose. Le cumul des heures peut entraîner un peu d’inconfort.

Le nécessaire pour arroser

Un tuyau d’arrosage en bon état et plusieurs arrosoirs.

De plus, un kit d’arrosage complétera cette liste d’équipement de jardinage. automatiser l’arrosage de la pelouse les jours qui suivent la pose de gazon.

Sur quels types de sol peut-on poser ?

Les rouleaux s’enracinent dans tous les types de terre, même les plus pauvres.

Quelle saison se prête le mieux à la pose ?

La règle est simple : ne jamais poser en période de gel ni en période de forte chaleur. Les risques seraient de brûler la pelouse (faute d’eau) ou de ne pas avoir de reprise (le gazon ne pousse ni quand il gèle ni quand les températures dépassent les 25 degrés).

Le printemps et l’automne sont donc les saisons indiquées en vue de réaliser ces travaux de jardinage.

En résumé, l’on profitera de l’été ou de l’hiver pour préparer son terrain. Et l’on posera lors de la saison qui suit.

Combien de temps la pose prend-elle ?

Les producteurs annoncent une cadence de pose allant de 20 à 25 mètres carrés par heure et par personne (en autonomie). Cette cadence, après l’avoir expérimentée, peut toutefois être revue à la baisse selon la forme du jardin et votre condition physique. 

Prévoyez donc d’être assez nombreux afin de porter et poser la pelouse dans les 24 heures qui suivent la livraison. Condition importante pour ne pas voir le gazon se dégrader avant d’être posé.

Cette donnée implique également de prévoir une livraison en deux fois si vous n’êtes pas sûr de pouvoir tout poser dans le délai imparti.

Quand le gazon est-il censé reprendre ?

Le gazon s’enracine rapidement dans les 10 jours qui suivent la pose s’il est correctement arrosé.

A partir de quand peut-on marcher sur le terrain engazonné ?

Il ne faut pas piétiner la pelouse lors de sa phase de reprise. Attendez 10 à 15 jours après la pose pour marcher dessus, un délai qui doit correspondre au temps nécessaire au bon enracinement de la pelouse et au début de la repousse.

Comment préparer son terrain pour poser du gazon en rouleaux ?

Si l’on devait faire simple : la préparation du terrain est quasi identique pour poser des rouleaux ou semer des graines de gazons (technique du semis de graminées).

Cette préparation se compose de cinq étapes essentielles, du nettoyage au nivelage de la parcelle à engazonner.

1 – Désherbage

Détruisez les mauvaises herbes, le travail de décompactage du sol n’en sera que plus facile. Cette étape permettra d’ailleurs de délimiter avec précision la zone de pose et la nettoyer des éventuels objets de décoration de jardin qui pourraient s’y trouver.

2 – Labourage

A la bêche ou au motoculteur, retournez la terre sur une profondeur de 10 à 20 centimètres afin d’obtenir une couche de terre végétale parfaitement meuble et sans mottes compactes. 

3 – Nettoyage et affinage

Il convient à cette étape d’émietter et de ratisser la fine couche de surface. Une griffe ou un râteau seront les meilleures outils pour affiner la terre et faire la chasse aux intrus (cailloux, racines…). Cela risque de prendre du temps. Ratisser jusqu’à la disparition complète des cailloux.

4 – Râtissage

A l’aide d’un râteau, nivelez votre terrain pour le rendre le plus plat, homogène et nivelé possible. C’est sur cette couche que les plaques vont s’engazonner. Faites en sorte que les racines puissent prendre au coeur d’un sol le plus propre et le plus fin possible.

5 – Tassage

Dernière étape avant la pose, passez le rouleau à gazon sur le terrain préparé de manière à le tasser. Ainsi, vous éviterez d’enfoncer vos pieds dans le sol au moment de poser. Ce sera également l’assurance que votre terrain est vraiment plat, sans trous ni bosses. Passez éventuellement un dernier coup de râteau en guise de finition de nivelage.

Faut-il amender le terrain avant la pose ?

Les avis divergent sur ce point.

Certains producteurs ou paysagistes préconisent d’ajouter de la terre tourbeuse, du sable, du compost ou du terreau. D’autres disent qu’il ne faut rien mettre d’autre qu’un peu d’engrais racinaire non chimique.

En tout état de cause, l’amendement ne concerne que les terrains pauvres, secs ou caillouteux. Et demandez l’avis de votre producteur de gazon adapté à ses méthodes de culture.

Comment réussir la pose des rouleaux ?

En un mot : préparation !

Je l’ai déjà évoqué à plusieurs reprises, les rouleaux de gazon de placage sont vivants et doivent être posés sans attendre plus d’un jour. 

La réussite de la pose de votre belle pelouse tient à la bonne préparation du projet, plusieurs jours avant l’arrivée des palettes chargées de rouleaux.

Le jour de la réception, le terrain devra être prêt. Concrètement, cela veut dire un terrain retourné, nettoyé et légèrement tassé pour n’avoir à s’occuper que d’une seule chose : la pose. 

Au moment de la livraison, vous ne devez avoir qu’une seule priorité : dépiler les palettes et stocker les rouleaux dans un endroit frais et ombragé. Le tout à l’air libre (pour que la végétation respire) et dans une place à proximité du terrain (pour se faciliter la tâche). 

Sur ces bases, suivez les étapes du tutoriel de pose en 7 étapes :

1 – Démarrez au bon endroit

Posez une première bande en commençant par un côté droit et rectiligne. L’idée est d’éviter au maximum les pertes et de pas avoir à découper les rouleaux. Sur les terrains en pente, il faudra poser les bandes à la perpendiculaire sur sens de la pente afin de minimiser le risque de glisse.

2 – Ne marchez pas sur les rouleaux

Démarrer la pose au fond du jardin évite le piétinement et l’écrasement des rouleaux.

3 – Posez les bandes une à une

La bonne technique est d’ajuster les plaques bord à bord (sans laisser d’espace entre les plaques, mais sans chevauchement) et si possible avec un léger décalage entre chaque ligne (comme on le ferait à la pose d’un parquet). Les raccords, visibles les premiers jours, disparaîtront dès que l’herbe aura poussée de quelques centimètres. 

4 – Veillez à ce que chaque bande de gazon soit bien plaquée au sol

Pour cela, n’hésitez pas à passer la main sur toute la surface des plaques en vue d’éliminer les plis qui se font sentir comme des sortes de bulles d’air sous une bâche. Le substrat des plaques doit être le plus en contact possible avec la terre végétal de votre terrain. 

5 – Découpez les rouleaux s’il le faut

Le gazon en rouleau se découpe avec un simple couteau de cuisine ou un couteau à pain. Les chutes s’utiliseront à d’autres endroits, afin de combler des trous ou dans des coins.

6 – (Presque) la dernière étape de la pose

Il est conseillé (mais pas obligatoire) de finir le travail avec un coup de rouleau à gazon. Ainsi, vous avez l’assurance que toutes les plaques collent au sol. 

7 – Ce n’est pas fini ! il faut arroser

L’arrosage doit être abondant, même s’il pleut ou si l’on annonce de la pluie. Abondant signifie d’arroser jusqu’à détremper votre terrain. Comptez cinq litres par m² de surface de terrain. Ce premier arrosage va lier les bandes de gazon entre elles et avec le sol. La bonne reprise de la pelouse est à ce prix.

Arroser, c’est la seule chose à retenir après la pose. Le guide d’entretien explique comment prendre soin d’une pelouse posée à partir de rouleaux la première année et les années qui suivent (quand tondre ? quels apport en engrais ? …).

Vous n’êtes pas jardinier et la pose vous fait peur ?

Demandez-un devis à un professionnel qui se chargera de toutes les opérations de pose dans les meilleures conditions.